MangaMacMania


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La fin de SNK

Aller en bas 
AuteurMessage
Mangaga
Invité



MessageSujet: La fin de SNK   Lun 15 Nov à 11:55




C'est avec un peu de tristesse et d'émotion que j'attaque l'article car c'est officiel, le symbole de l'arcade effectuera son baroud d'honneur avant de rendre les armes. Et oui, pleurez mes frères fans d'arcade car la NeoGeo se retire après 14 ans de bons et loyaux services. Symbole et mythe cette " rolls " des consoles comme tout le monde se plaît à l'appeler fut l'égérie pendant une décennie et demi de l'une des plus charismatique société de jeux vidéos, la Shin Nihon Kikaku (littéralement "Nouveau Projet Japonais") ou SNK. Avec la sortie la Neo les fans d'arcade perdent bien plus qu'une console, c'est une vision du jeu vidéo qui s'éteint. Mais hauts les cœurs, ne nous laissons pas abattre et faisons honneur une dernière fois à SNK.


Once upon a time

L'histoire de SNK commence un beau matin de juillet 1978 (j'avais 2 ans ) à Osaka. Dans un premier temps, la société nippone ne sort pas vraiment du lot. Il faut dire qu'à cette époque, c'est un peu le début de tout le monde. Plus ou moins concepteur de jeux de Pachinko, SNK sort ses premiers jeux en noir et blanc en 1979 et leur premier jeu en couleur en 1980. S'ensuit une période de progression pendant laquelle SNK va paufiner ses jeux pour commencer à atteindre un bon niveau de réalisation et ses premiers succès comme Vanguard en 1980, TNKIII en 1985 et Alpha Mission.

En 1986 c'est LE carton. SNK sort Ikari Warriors qui sera converti sur une multitude de plates formes (Amiga, Atari ST). La réputation de SNK commence à s'affirmer et l'entreprise devient de plus en plus connue.

Entre 1986 et 1989 SNK continue à asseoir sa notoriété fraîchement acquise et convertit ses succès sur console dont la plupart sortiront sur Famicom (comme Baseball Stars en 1989).

Mais cependant SNK ne connaît pas la gloire après son Ikari. Il faut dire que la concurrence de Capcom ou Konami est plutôt dangereuse. Lutter contre des titres aussi bons que Tiger Road, Gradius, Ghosts N Goblins paraît difficile. De plus les machines de salons connaissant un véritable succès depuis la crise du jeu vidéo et les années Atari grâce à Nintendo va pousser SNK à changer son fusil d'épaule.

En 1990, c'est LE tournant de la marque. SNK sort son Multi Video System connu sous le nom de MVS. Ce système prend place dans une borne d'arcade et peut accueillir 1 ou plusieurs jeux suivants les modèles. Il se présente comme un gros slot à fixer sur une broche standard JAMMA. L'économie réalisée par les exploitants d'arcade est énorme puisqu'ils peuvent mettre plusieurs titres dans une seule machine. SNK prend alors son essor et dévoile LE fantasme de tous les joueurs, la machine qui fait rêver petits et grands, la bombe qui est à l'arcade ce que Mario est à Luigi, j'ai nommé la NEO GEO.


SNK VS CAPCOM, Les prémices

Fantastique par ses performances, gigantesque par sa taille et celle de ses cartouches et de ses joysticks, la NEO est autant hors normes de par son prix. La machine se négociait à l'époque pour la somme de 3990 F (soit 600 € pour les plus jeunes d'entre nous) et surtout UN jeu valait 1500 F (soit 225 €). Autant dire qu'à ce prix seul les plus passionnés et les plus fortunés avaient la chance de pouvoir s'offrir l'arcade à la maison. Car ne tournons pas plus autour du pot, la NEO était un véritable monstre qui reléguait au rang de jouet électronique la super famicom et autre megadrive, ses deux concurrentes directes. Capable d'afficher des graphismes 2D à la pointe, très fins et très détaillés, la NEO permettait de retrouver chez soi tous les gros hits qui se trouvaient sur arcade. La console était dotée d'un processeur central 16 bits épaulé de co-processeurs graphiques dédiés aux effets. La faible capacité de mémoire de la console était contrebalancée par la masse de mémoire incorporée aux cartouches (ce qui explique leur prix prohibitif).

SNK fait cette fois sérieusement parler de lui, et la Neo Geo devient un phénomène de société. Belle aubaine pour la compagnie qui voit sa nouvelle plate-forme connaître un bon succès en arcade grâce à des jeux nettement au dessus du lot. SNK prend la capcom way of life en proposant des jeux monstrueux techniquement et très accrocheurs.

Mais c'était sans compter Capcom qui fait renaître d'entre les morts un jeu que tout le monde avait oublié : Street Fighter, qui se voit affublé d'un 2 pour nous rappeler qu'il y en avait bien eu un avant. Et là….c'est le drame.

Capcom relance un genre qui n'a jamais connu un réel succès, mais cette fois en y mettant clairement les moyens. Street Fighter 2 est tuerie graphique. Le jeu est magnifique, mais surtout propose un panel de combattants assez conséquents ce qui reste exceptionnel pour l'époque. Mais ce qui fait Street Fighter 2 une légende, c'est bien son Game Play super chiadé, car il est resté très longtemps comme le jeu de combat le plus technique.

D'un coup d'un seul les joueurs délaissent le systeme MVS et dépensent toutes les jolies pièces de 10 francs si chèrement acquisent auprès de leur parents dans la nouvelle bombe made in Capcom. De fait Street Fighter 2 deviendra la borne la plus vendue à travers le monde.

Alors oui la Neo Geo reste une super machine, et puis Street Fighter 2 ne fera de l'ombre qu'en arcade. Ben tiens…comme qui dirait que Capcom va réussir le paris d'écoeurer les joueurs de Neo Geo. Et oui, Street Fighter 2 débarque sur Super Famicom ( super nintendo) et se paye le luxe d'être beau comme un camion. A quoi ça sert la Neo Geo déjà ?

Evidemment SNK va suivre le chemin en sortant Fatal Fury, mais bon l'élève peine vraiment face au maître. Mais quelques temps plus tard la firme va nous sortir une nouvelle révolution The 100 MEGA SHOCK ! Ainsi naquit Fatal Fury 2 sur une cartouche de 100 mégas rien que pour dire " Nous aussi on peut le faire ".

Belle revanche que prend là SNK car le jeu est canon. Quelques temps après SNK nous refait sa belle d'un jour avec plein de jeux de combat. Samurai Shodown, Art Of Fighting et hop vla ti pas que Fatal Fury 2 revient dans une version customisée SPECIAL.

Et capcom dans tout ça ?Ben après un Street Fighter 2' ( lisez prime) que tout le monde attendait pour jouer avec les boss, Capcom commence à tourner en rond purement et simplement. Suivront Street Fighter 2 Turbo, Super Street Fighter 2 et Super Street Fighter 2 Turbo. Les fans commencent à se lasser et SNK gagne une belle victoire sur le terrain de Capcom.


THE 32 BIT ERA

Face à la sortie en 1994 de deux grosses rivales, la saturn et surtout la playstation, SNK ne put que réagir et sortit une version CD de sa console. Cette dernière avait l'avantage de proposer des jeux bien moins chers et permit à SNK d'élargir son public vers des personnes moins fortunées voulant goûter aux joies de l'arcade sans se ruiner. Mais la qualité moyenne de son lecteur nuisait à sa fiabilité. De plus, la présence du lecteur CD obligeait à patienter pendant de longs temps de chargements (parfois jusqu'à 30 secondes !!!!!!) avant de jouer, un comble pour de l'arcade. Les puristes accepteront en rechignant cette machine qui présentait des jeux certes avec une qualité sonore excellente mais des jeux parfois amputés comme art of fighting 4 dont certains sprites de personnages sont absents car trop lourd a gérer avec le peu de mémoire vidéo de la NEO CD (qui ne peut pas disposer de la mémoire des cartouches).
Malgré tout, la NEO CD connaîtra un succès d'estime et sortira même en version Z avec un lecteur 4x plus rapide.

1994 marque aussi la sortie de la série de baston la plus populaire, King of Fighters. Les célèbres KOF balaient tout sur leur passage et font de SNK la société spécialiste des jeux de bastons (art of fighting, KOF, samurai shodown, fatal fury, last blade,…) au grand dam de son grand rival CAPCOM et son non moins célèbre Street Fighter. La série des KOF connaitra son apogée avec KOF 98, considéré comme beaucoup comme le meilleur de la série et certainement un, si ce n'est le, meilleur jeu de baston de tous les temps.

Mais Capcom décide de prendre son adversaire à contre pied. Les fans veulent du combat ? Pas assez original Capcom ? Allez, prenez ça dans la vue ! Capcom sort succéssivement Darkstalker, Xmen, et Street Fighter Zero, jeux au graphisme proche du dessin animé et dont les animations sont à couper le souffle. De plus Capcom gratifie les attaques de ses persos de super pouvoirs et propose des évolutions dans le combat comme les turbos ou les auto guard.

Et hop ni vu ni connu je t'embrouille, Capcom redevient le roi du jeu de combat. Et plus fort encore, alors que les 32 bits sont arrivées avec des jeux de combat en 3D ( Tekken, To Shin Den, Virtua Fighter) Capcom travaille sur une autre sorte de jeu inspiré de Alone In The Dark mais popularisé grâce à Resident Evil.

Faisons les comptes. SNK na plus la console la plus puissante du monde, Capcom redevient le roi du combat en proposant de l'originalité, et surtout s'octroie une place de choix dans le cœur des fans grâce à ce Resident Evil au concept tellement novateur….


Toutes les belles histoires se terminent un jour

Et tout ne peut aller bien dans ce monde et SNK commence à connaître des difficultés face à la concurrence qui se révèle agressive. En 1997, SNK essuie son premier gros echec. La sortie du système arcade Hyper NEO GEO 64 ne convainc personne et c'est un gros bide. Seulement 6 jeux sortiront sur ce système qui devait ouvrir la voie de la 3D à SNK. C'est peine perdue et SNK préfèrera supporter toujours le MVS plutôt que de rester sur Hyper. L'année suivante, SNK sort sa première portable, la NEO GEO Pocket. Dans un premier temps monochrome puis avec écran couleur, la petite portable de SNK ne manque pas d'arguments mais ne parviendra jamais à percer le marché des portable sur lequel Nintendo règne tel un seigneur avec ses game boy.

1999 voit la sortie du plus beau jeu de SNK, l'ultime volet de la célèbre série fatal fury, le célèbre Garou Mark OF The Wolves. Graphiquement, c'est l'apothéose, jamais de mémoire de joueur on n'avait vu ça sur NEO. C'est un feu d'artifice de couleurs avec une jouabilité aux petits oignons et une animation époustouflante. (qui a dit que je manquais d'objectivité ?qu'il se dénonce !!).

L'an 2000 est une année noire pour les fans. Alors que SNK sort 2 magnifiques jeux qui sont KOF 2000 et Metal Slug 3 (le meilleur de la série), il s'avère que ces deux jeux seront des cadeaux d'adieu aux fans. En effet, après deux gros échecs avec l'Hyper et la pocket, SNK ferme sa branche nord américaine et est rachetée par ARUZE. ARUZE ne cherche qu'à exploiter les licences SNK et ne fera pas d'efforts pour sauver SNK et leur alliance prendra fin. En 2001, SNK ne pourra éviter le dépôt de bilan. Tous les fans sont tristes et SNK mettra en ligne un fabuleux fond d'écran sur son site pour les remercier de tant d'amour et de fidélité pendant si longtemps.

Entre temps, Capcom l'ennemi de toujours propose une aide en proposant le premier cross over inter marques. Capcom Vs Snk était né

Est-ce la fin ? Non mes amis. Une société du nom de Playmore va racheter toutes les licences SNK et faire renaître le mythe. Les nouveaux jeux sont mitigés mais les fans sont aux anges de voir renaître leurs séries fétiches. SNK Playmore fait beaucoup d'efforts pour faire renaître les anciennes légendes poussiéreuses de la NEO et même si les avis sont partagés quant à la qualité des nouveaux softs il n'en demeure pas moins que tous les fans sont soulagés.
SNK Playmore continuera de développer jusqu'en 2004 sur MVS en AES. En effet, juillet 2004 marquera la fin des jeux développés sur cette plate forme. Tristes les fans ? Oui et non. Oui tout d'abord car avec cet arrêt ce sont 14 ans de passion pour la NEO qui prennent fin, une fin redoutée pendant longtemps par les fans, vécue temporairement en 2001 mais finalement inéluctable. Non car la NEO restera toujours une légende et continuera à vivre grâce à la communauté de fans qui s'est développée de par le monde. D'autant plus que SNK Playmore continuera à sortir des jeux sur Atomiswave.

L'avenir de SNK prend désormais une nouvelle tournure car passer 14 ans avec une telle égérie, c'est toujours difficile de s'en séparer. SNK, sauvé de la ruine, continue d'exister au travers de Playmore et les fans, même s'ils restent sceptiques sur les futurs softs, continuent de croire en un avenir plus radieux. La NEO tire sa révérence, et c'est à travers une haie d'honneur qu'elle rejoint ses illustres ancêtres au panthéon des machines de rêve. Salut l'artiste.
Revenir en haut Aller en bas
zodd
Co-Administrateur et Modérateur
avatar

Nombre de messages : 901
Localisation : dans sa tour d' ivoire....
Date d'inscription : 12/08/2004

MessageSujet: purée !!!   Jeu 18 Nov à 15:02

et bien c'était Long!!!!
mais quelle histoire Shocked tu sais de quoi tu parle quand il s'agit de jeux mangaga Wink

si je peut me permettre ( je veux pas te vexer Neutral ) mais c'est peut-être un peut trop long, j'espère que tout le monde prendra le temps de lire tout ça. bounce

en tout cas ça met une claque, moi qui pensait SNK comme " SNK L'immortel " ça me fait un peut de la peine pale
ça me rappel de bonnes parties de SNK Vs capcom,windstalker, art of fighting que j'ai connu sur borne d'arcades, et....metal Slug !!!( je sais plus lequel d'ailleurs What the fuck ?!? )

merci en tout cas pour ton post historique très détaillé Mangaga!

et continu de nous en apprendre sur le monde des jeux video!! dwarf

_________________
une main posée sur les yeux suffit à recouvrir le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mangamacmania.forumactif.com/
zodd
Co-Administrateur et Modérateur
avatar

Nombre de messages : 901
Localisation : dans sa tour d' ivoire....
Date d'inscription : 12/08/2004

MessageSujet: Metal Slug 3 !!!   Ven 19 Nov à 7:55

Hey! Mangaga j'ai une info pour toi tien!!
et pour tout ceux qui ont adoré Metal Slug 3 et pour les vrais joueur d'arcade. Vous allez enfin pouvoir reprendre la musculation old school, chez vous et sur PS2 : Metal Slug 3 revient...

Ce défouloir haut de gamme est à petit prix
Metal Slug 3 se pose comme un défouloir ultime, dans lequel tout est réuni pour passer un moment de shoot intense, dans une ambiance totalement drôle et débridée.
Les continus sont infinis, terminer le jeu n'est qu'un prétexte pour débloquer l'ensemble des modes disponibles, et surtout pour recommencer une partie. Que les hardcore gamers Wink se rassurent, une armada de statistiques permettra de mettre en valeur les plus valeureux d'entre eux, avec une présentation détaillée des meilleurs scores, temps, otages libérés ou bonus obtenus. Tout ça pour 40 euros ... dwarf
quelques shoot:
cliquer là--> http://img119.exs.cx/img119/9808/MEtalslug3a.jpg
et là --> http://img119.exs.cx/my.php?loc=img119&image=MEtalslug3ps2.jpg

voilà Very Happy

_________________
une main posée sur les yeux suffit à recouvrir le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mangamacmania.forumactif.com/
Mangaga
Invité



MessageSujet: Metal Slug   Dim 21 Nov à 6:45

L'aventure Metal Slug



Voici la liste des différentes versions de Metal Slug de SNK :

- Metal Slug 1
- Metal Slug 2
- Metal Slug X
- Metal Slug 3
- Metal Slug 4
- Metal Slug 5
- Metal Slug first mission
- Metal Slug second mission
- Metal Slug Advance


A noter qu'une version en 3D de Metal Slug est en developpement pour la console Playstation 2. D'autre part, Metal Slug Advance vient de sortir sur la GBA de Nintendo.

Voici quelques sprites d'un des meilleurs jeu du monde :

Revenir en haut Aller en bas
Mangaga
Invité



MessageSujet: Re: La fin de SNK   Mer 8 Déc à 12:28

Voici un artwork qui a servit à la réalisation de la jaquette du jeu Metal Slug 3. C'est haut en couleur, comme le jeu d'ailleur !

Artwork Metal Slug 3



Boite de Metal Slug X sur Neogeo

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin de SNK   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin de SNK
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MangaMacMania :: 

Manga

 :: Les mangas dans les jeux vidéos
-
Sauter vers: